Elsie Jones

Le fantôme de Canterville

In Fantastique, Filles, Téléfilms on 30 janvier 2011 at 12:10

Le Fantôme de Canterville (titre original : The Canterville Ghost) est une nouvelle d’Oscar Wilde publiée en 1887 dans The Court and Society Review et maintes fois adaptée depuis.

Histoire: un homme se fait muté en Angleterre afin de s’occuper du château qu’il a hérité. Un superbe château que sa famille d’Angleterre continue d’entretenir du mieux qu’ils peuvent. Il arrive avec sa fille, Jennifer, et sa nouvelle femme. Jennifer voit d’un très mauvais oeil ce déménagement, loin des Etats-Unis, loin de ses amis… Et malgré la gentillesse de sa belle-mère, le comportement de la jeune fille envers la nouvelle femme de son père est assez glacial.

A peine arrivé dans ce cadre lugubre que des choses étranges surviennent et notamment par le comportement bizarre de sa famille vis à vis du château, ainsi que par le couple de domestiques…

Une nuit, Jennifer surprend une drôle de lumière verte et décide de la suivre. Arrivée au sombre grenier, elle fait la rencontre du fantôme. Après de vaine tentative pour l’effrayer, le fantôme finit par s’allier à la jeune fille dans l’unique but d’effrayer la belle-mère, pour que la petite famille s’en aille! Mais, la belle-mère, sceptique, est persuadée que toutes ces choses extraordinaires qui se passent sont en réalité des mises en scènes orchestrées par les deux domestiques pour les faire fuir… En parallèle, Jennifer va découvrir pourquoi Sir Simon, le fantôme, a été condamné à une éternité de errance sur Terre…

Ce téléfilm est un pur chef d’oeuvre, une histoire attachante et une mise en scène bien menée. Certaines répliques restent gravées dans la mémoire comme le terme « pigé » que le fantôme va reprendre, ou encore d’autres très drôles qui 10 ans après l’avoir vu pour la première fois, je m’en souviens encore!!!

Dommages que M6 ne l’ai pas rediffusé depuis un baille, car ce téléfilm mérite d’être vu et revu…

Les Goonies

In Aventures, Téléfilms on 30 janvier 2011 at 11:18

Les Goonies (The Goonies) est un film réalisé par Richard Donner, sorti en 1985 adapté d’un script de Steven Spielberg.

Film d’aventure pour adolescents relatant les aventures d’une bande d’enfants d’un quartier d’ Astoria (dans l’Oregon) surnommé le « Goon Dock ».

Histoire: lorsqu’un groupe de promoteurs décide de racheter le quartier (la maison des Goonies) pour le démolir et construire un parcours de golf, un groupe d’enfants, se surnommant « les Goonies » (les crétins) décident de se faire une dernière virée ensemble. Ils suivent une vieille carte au trésor qui les mène dans une série de cavernes souterraines construites au XVIIe siècle par un pirate légendaire nommé Willie Le Borgne. Les Fratelli, famille de criminels recherchée par la police, sont aussi à la recherche du trésor.


Le film brasse les références cinématographiques, destinées néanmoins à un jeune public découvrant la cinéphilie. Par exemple, le personnage de Corey Feldman porte tout au long du film un tee-shirt à l’effigie du film Purple Rain, tandis qu’une miniature de R2-D2, le robot de La Guerre des Etoiles, est caché dans le petit vaisseau spatial à la fin du film. Le personnage de Jonathan Ke Quan porte quant à lui une ceinture frappé du sceau de 007, le code de l’agent secret James Bond. On retrouve également dans le film des références aux Gremlins, à Superman et à La Grande Evasion.

Ce film d’aventures est plus que distrayant! Une carte aux trésors, un passage secret, une histoire de voleurs mêlée à une légende, des pirates, des pièges… Bref, un assortiment d’ingrédients pour le plus grand plaisir des petits et des grands!

Les trois noisettes pour Cendrillon

In Fantastique, Filles, Films on 29 janvier 2011 at 11:24

Un film malheureusement méconnu… Trois noisettes pour Cendrillon (Tri orísky pro Popelku) est un film tchécoslovaque réalisé par Václav Vorlíček, sorti en 1973.

Histoire: Cendrillon, ayant perdu sa mère en jeune âge et plus récemment son père, vit avec sa belle-mère et la fille de cette dernière, aussi mauvaise l’une que l’autre. Mais, la rebelle Cendrillon, bien que chargée de corvées à longueur de journée, adore ses promenade à cheval et le tir à l’arbalète.

C’est lors de ces sorties quotidiennes qu’elle croise malencontreusement le chemin d’un jeune homme impoli et moqueur… qui s’avère être le fils du roi!

Peu de temps après, un des domestiques offre à Cendrillon… 3 petites noisettes (qui s’avèrent être magiques)…

Que dire de plus sinon que ce film est génial! Un pure chef d’oeuvre qui mérite notre attention! Dommage qu’il soit si difficile de le trouver en France, je le conseille à tous, petits et grands, ce n’est que du bonheur!

Ici, Cendrillon n’a rien à voir avec le personnage Disney, elle est rebelle, véritable garçon manqué qui n’aime que les jeux de garçons, comme l’équitation, le tir à l’arbalète, la pêche, la chasse, bref on est loin des stéréotypes…

Quant au prince, il est loin d’être charmant aux premiers abords: immature, prétentieux et arrogant, voilà les adjectifs qui le décrivent le mieux!

Autant dire que la rencontre des deux protagonistes va se révéler tumultueuse!!!